Qu'est-ce que la mécanisation d'un entrepôt logistique ?

Dans une quête permanente d’efficacité, de rapidité, de flexibilité et de précision voilà 3 siècles que les Hommes cherchent à optimiser le travail humain grâce aux machines. Ainsi, le concept global d’automatisation recouvre 3 étapes technologiques qui se sont succédées dans l’Histoire industrielle, mais qui cohabitent toutes encore aujourd’hui : la mécanisation, l’automatisation et la robotisation.

Apparu à la fin du 18e siècle et symbole de la première Révolution Industrielle, le principe de mécanisation des entrepôts recouvre l’emploi de machines dans des processus logistiques jusqu’ici assurés manuellement pour les simplifier. Ainsi, elle consiste concrètement à diriger, amplifier ou se substituer à l’effort humain. Au fil des années, les dispositifs mécaniques ou électromécaniques ont puisé leur énergie dans différentes sources : eau, vent, vapeur, essences, électricité.

En manutention, cette notion concerne tous les systèmes mécaniques permettant de déplacer des charges. Ces équipements peuvent être pilotés par l’homme, comme le sont les chariots élévateurs, ou pas, comme les convoyeurs à rouleaux simples.

Au fil des progrès technologiques, la mécanisation a été complétée pour donner naissance à l’automatisation, elle-même complétée pour aboutir à la robotique. Lorsqu’il s’agit de rendre un processus plus efficient, chacune garde son intérêt et son atout propre : la simplicité pour la mécanisation, la rapidité pour l’automatisation, la flexibilité pour la robotique. Dans un entrepôt logistique, une bonne installation automatisée est souvent composée d’un assemblage de modules mécanisés, automatisés et robotisés.

Pour en savoir plus, téléchargez notre livre blanc « Industrie 4.0 et logistique : automatisation, robotisation, IoT et Intelligence Artificielle »

Demande de documentation

Article précédent Article suivant
Aucun résultat trouvé