Comment les chariots automatisés Toyota soutiennent le parcours 4.0 d'elm.leblanc ?

Toyota Material Handling France

Publié le 26 octobre 2021 - 7 minutes de lecture

Technologie , Manutention , Autopilot

L’automatisation est au cœur des installations industrielles d'elm.leblanc. Ensemble, nous avons commencé par mettre en place deux chariots frontaux automatisés pour prendre en charge le mouvement des produits finis et la manutention des palettes vides.

Panorama ELM

Faits et chiffres

À propos de elm.leblanc

La première usine elm.leblanc a été construite en 1963 à Drancy, en région parisienne. Elle a continuellement été modernisée et développée depuis. En 1996, elm.leblanc rejoint la division Thermo technologie du groupe Bosch, leader européen des systèmes de chauffage et de production d'eau chaude. Le site de Drancy emploie 300 personnes. Chaque année, plus de 100 000 chaudières sont produites, ce qui signifie qu'une chaudière quitte une des lignes de production toutes les minutes. L’automatisation est au cœur des installations industrielles d'elm.leblanc : synchronisation des travailleurs, outils de production connectés, transparence des résultats pour favoriser l'efficacité et la collaboration entre les équipes et les véhicules automatisés.

Automatiser la logistique sur un site de production

Elm-Leblanc a choisi Toyota Material Handling France pour automatiser certains flux d’approvisionnement sur le site de production de Drancy. Le groupe souhaite en effet gagner en agilité et en productivité et pouvoir concentrer ses opérateurs sur des tâches à plus forte valeur ajoutée. 3 applications : sortie de production en fin d’assemblage, approvisionnement automatique des transporteurs en palettes pleines, et contrôle qualité aléatoire.

Ce projet s’inscrit dans une stratégie de développement Industrie 4.0 lancée par le groupe BOSCH sur l’ensemble de ses sites européens.

Pourquoi choisir Toyota pour son projet d’automatisation ?

Le projet s’inscrivant le mieux dans la stratégie du groupe de développer l’industrie du futur a été choisi. Une solution flexible, évolutive, des chariots géolocalisés qui permettent une adaptation complète au lay-out elm-leblanc. L’accompagnement Toyota en amont et en aval du projet a permis de former les équipes internes afin qu’elles soient autonomes sur les opérations du quotidien. 

 

L’accompagnement pas à pas du projet d’automatisation

L’objectif d’elm.leblanc : automatiser certains flux simples de manutention sur le site de Drancy. La transformation Lean Manufacturing passe par un accompagnement du changement de l’ensemble des parties prenantes du projet. Le lean management est l’ADN de Toyota, les équipes ont accompagné elm-Leblanc d’amont en aval dans la mise en place de ces flux automatisés. A la clé, la satisfaction des clients, un partenaire qui gagne en compétitivité. Chez Toyota, notre plus grande satisfaction est la satisfaction de nos clients.

Automatiser ses flux pour plus de productivité, plus de sécurité

Le groupe elm.leblanc souhaite gagner en agilité et en productivité et pouvoir concentrer ses opérateurs sur des tâches à plus forte valeur ajoutée. Le directeur industriel du site de Drancy résume les gains du projet d'automatisation avec Toyota :

  • « L'augmentation de la productivité avec cette solution AGV nous a permis d'obtenir un retour sur investissement complet en moins de 2 ans;
  • Nous avons atteint une amélioration annuelle de la productivité d'environ 5 %;
  • La sécurité sur le lieu de travail s'est améliorée, c'est notre responsabilité première envers tout notre personnel, et il y a un niveau élevé de conscience de son importance;
  • Nous avons maintenant enregistré deux ans et demi sans accident du travail, et les pilotes automatiques ont été mis en service il y a deux ans, un point essentiel pour nous;
  • Il n'y a eu aucun dommage à l'équipement pendant plus de 2 ans sur la trajectoire de conduite des véhicules automatisés. »

>> En savoir sur les projets d’automatisation 

Demande de documentation