Les 10 conseils pour bien choisir votre chariot élévateur

Toyota Material Handling France - 20 novembre 2019

Vous avez acquis votre flotte de chariots élévateurs il y a quelques années et vos besoins de manutention ont fortement évolué ? Vous allez développer de nouvelles activités prochainement ? Vos machines de plus 6 ans sont plus lentes, ont subi de nombreux chocs, doivent être chargées plus longtemps et plus souvent ? Il est très probablement temps d’investir dans de nouveaux équipements et solutions !

L’analyse fine des besoins est un point préalable à tout nouvel investissement. Parce que disposer d’un matériel inadéquat en matière d’usage, c’est amoindrir la productivité des caristes mais aussi faire courir des risques aux opérateurs et aux marchandises… et donc potentiellement augmenter vos coûts induits. A noter, par ailleurs, qu’évaluer l’adéquation des machines avec les usages de manutention est obligatoire (examen d’adéquation).

Après une courte recherche sur Internet, vous réalisez que la tâche est moins simple que prévue. L’offre est pléthorique et vous êtes perdu… Pas de panique, voici 10 conseils pour vous aider à y voir plus clair !

  1. Recenser les types de marchandises transportées (colis, bac, pièce unitaire, vrac, liquide…) et leurs supports
  2. Déterminer les activités réalisées par votre appareil : chargement, déchargement, transfert sous abris, transport stockage en extérieur, rangement sortie de magasin, préparation de commande manuelle, hauteur maximum de prise, travail en zone de production, etc. A prendre en compte également les plages horaires, l’engagement journalier, la transmission des données aux opérateurs, l’énergie…
  3. Définir l’environnement futur de vos chariots : intérieur, extérieur, principe de stockage, largeur des allées, hauteur du dernier plan de pose, largeur des lisses
  4. Prendre en compte la configuration des bâtiments : hauteur sous plafond, circulation sur plan incliné, type de livraison, nature des sols, température
  5. Étudier la typologie des mâts de chariots
  6. Choisir les accessoires adaptés, notamment en cas de paramètres spécifiques : manipulation ou présence de produits dangereux, zone isolée, charges non palettisées…
  7. Évaluer la capacité résiduelle de vos chariots
  8. Apporter une attention particulière à la position de conduite de vos caristes
  9. Offrir à vos caristes la formation la plus adéquate
  10. Choisir le bon contrat SAV

Pour vous aider à bien choisir votre matériel de manutention et à poser les bonnes questions à votre vendeur de chariots, Toyota Material Handling a créé le site Toyota Forklifts.

Vous retrouverez également plus de détails sur les 10 conseils mis en avant dans cet article dans notre guide pratique « Bien choisir son chariot en 10 points ».

Demande de documentation

Mots-clé: Manutention, Chariot à mât

Article précédent
Aucun résultat trouvé